GESTION DE LA DOUleur

La douleur est définie par l’IASP (Association internationale pour l’étude de la douleur) comme « une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable associée à un dommage tissulaire présent ou potentiel ou décrit comme tel ».


La douleur est donc une sensation subjective, qui repose sur le ressenti de la personne. Elle n’est pas forcément liée à une lésion. Elle peut être physique ou psychique.
La douleur aiguë a un rôle d’alarme qui signale un dysfonctionnement pouvant aller d’une simple lésion à la révélation d’une maladie plus ou moins grave. La douleur chronique n’a plus ce rôle d’alarme mais devient une maladie à part entière.

Pour comprendre l’expérience douloureuse vécue par la personne souffrante, il faut analyser les quatre composantes principales de la douleur :  composante sensorielle, émotionnelle, cognitive et comportementale.

La douleur n’est pas une simple réponse du corps à un stimulus douloureux, mais un phénomène complexe qui dépend de différents facteurs : sensoriels, émotionnels, mentaux, et comportementaux.


En associant des thérapeutiques médicamenteuses et des méthodes alternatives complémentaires (sophrologie, hypnose…), on agit sur l’ensemble des causes liées à la douleur persistante.

 

L'apport de la SOPHROLOGIE dans la gestion de la DOULEUR


La sophrologie agit sur les composantes sensorielles, cognitives et affectives de la douleur :

  • Libération des tensions du corps

En conscience intégrative, le consultant apprend à diminuer ses tensions musculaires et à libérer les éventuelles zones de somatisation du corps.

  • Lutte contre le stress, l’anxiété

Il est essentiel pour la personne souffrante d’agir sur la composante émotionnelle de la douleur. En renforçant sa capacité de résistance au stress et sa capacité d’optimisme, en luttant ainsi contre le stress et l’anxiété, le consultant se libère doucement de l’emprise émotionnelle de la douleur.

  • Diminution du ressenti douloureux par la contemplation

Les techniques centrées sur des visualisations positives utilisées en sophrologie, permettent au consultant de réguler sa sensation douloureuse. En agissant sur la composante sensorielle et cognitive de la douleur, les techniques sophrologiques apportent un mieux être global au consultant.



En associant la sophrologie à la médecine classique, on permet au consultant de rompre le cercle vicieux du maintien de la douleur.

TEMOIGNAGES

Peggy

Souffrant de la maladie de Lyme très ancienne avec pour conséquence de multiples problèmes de santé qui perdurent malgré les traitements et qui affectent lourdement mon quotidien, j'ai cherché une solution qui me permette d'améliorer ma situation.
J'ai pris contact avec Pascale qui a compris ma demande et a mis en place des séances adaptées en particulier contre mes douleurs récurrentes avec stress et angoisse qui en découlent. Ces séances répétées régulièrement à la maison grâce aux CD fournis me permettent d'atténuer les douleurs et de limiter l'emprise de cette maladie qui me "bouffait" totalement.
La maladie est toujours là mais je me sens moins dépendante, plus actrice de ma vie car j'ai des moyens mis à ma disposition, des réflexes et des automatismes qui se mettent en place quand je le veux. Du coup, une confiance s'est réinstallée progressivement.
Je remercie infiniment Pascale pour son écoute, son professionnalisme, son humanité et sa capacité à saisir la problématique avec beaucoup de justesse.
Je recommande sincèrement Pascale aux personnes en difficulté qui cherchent une solution qui les rendent plus libre.

 

retour vers la PAGE d'ACCUEIL